Nanterre info - 435 : Septembre 2018

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

NI435z-ben-amar-2.jpg
Retour En avant

Rentrée scolaire 2018-2019

3 questions à…

Zacharia Ben Amar, adjoint au maire délégué aux affaires scolaires, à l’enfance et au projet éducatif local.

Après une année scolaire ponctuée de nouvelles réformes (choix du retour à la semaine de quatre jours, dédoublement des classes de CP et de CE1), dans quel contexte se fera cette rentrée 2018-2019 ?
Zacharia Ben Amar : Le fait marquant de cette rentrée est l’application de ce qui a été décidé en conseil municipal, le 12 février dernier : la nouvelle organisation de la semaine. Les enfants auront désormais quatre jours de classe, le mercredi ne sera plus travaillé. De fait, nous avons dû revoir l’organisation du temps périscolaire, dont le mercredi. Nous poursuivons par ailleurs la mise en œuvre de la réforme du dédoublement des classes de CP et de CE1 en REP (Réseau d’éducation prioritaire) et en REP + (Réseau d’éducation prioritaire renforcé). Un travail important car il nous a fallu trouver vingt-cinq salles de classe pour septembre. Enfin, cette rentrée verra la réouverture, au Petit-Nanterre, de l’école et du centre de loisirs maternel des Pâquerettes, tous deux entièrement rénovés. Les travaux réalisés par la ville sont achevés pour l’ensemble du groupe scolaire.

Revenons à la nouvelle semaine de quatre jours. Pourquoi avoir décidé de ne pas rester à quatre jours et demi ?
Z. B.A : Les communes pouvaient choisir ou non de revenir à quatre jours. Nous considérons que la question de l’enfant, donc de l’école et du temps périscolaire, ne peut se concevoir que si tous les acteurs avancent dans la concorde. Nous les avons donc tous consultés. Un comité de pilotage composé de représentants des associations de parents d’élèves, de l’Éducation nationale, des directions d’école, de l’inspection académique et de la ville a été mis en place. Il a choisi d’interroger tous les parents d’élèves par le biais d’un questionnaire. Comme nous nous y étions engagés, nous avons respecté les résultats de cette enquête : 64 % des familles, 81 % des enseignants et 71 % des conseils d’école se sont prononcés pour les quatre jours.

Comment s’organisera cette nouvelle semaine ?
Z. B.A. : Il s’agit bien d’une nouvelle semaine de quatre jours. Il faut comprendre par là qu’elle ne sera pas calquée sur celle qui existait avant la réforme. La ville conserve tout son attachement à la réussite de chaque enfant et, malgré le contexte financier difficile, nous reconduisons le dispositif Après école, sans rogner sur la quantité ni la qualité des ateliers. Nous n’avions pas attendu la réforme des rythmes scolaires pour le mettre en œuvre, nous ne reviendrons pas dessus. En centres de loisirs, les inscriptions se feront à la journée et non plus à la demi-journée. Face aux parents ayant exprimé leur incompréhension, là encore, dans un esprit de coéducation, nous nous adaptons. Les parents qui en feront la demande expresse au préalable pourront venir chercher leurs enfants au centre entre 13h15 et 13h30. Nous avons ainsi assoupli l'organisation mais nous restons fermes sur notre vision du mercredi. Il s’agit d’un temps important pour l’enfant et non d’un mode de garde. Ces journées complètes rendent possible la construction de vrais projets.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même