Nanterre info - 432 : Mai 2018

Archives

WebTV

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

ouverture.jpg

En chiffres

0 pesticide utilisé pour le désherbage des espaces verts communaux, des trottoirs et des terrains de sport depuis 2016.

8 % de baisse de consommation de chaleur dans les bâtiments communaux entre 2007 et 2015.

9 bâtiments municipaux équipés de panneaux photovoltaïques sur leurs toits.

60 kilomètres de pistes cyclables à Nanterre.

86 potagers aménagés par les services municipaux dans toutes les écoles, les centres de loisirs et la quasi-totalité des crèches.

113 hectares d’espaces verts communaux ouverts au public.

Retour En avant

Dossier

Écologie urbaine : Nanterre maintient le cap

À partir du 19 mai, la neuvième édition d’Écozone le festival nanterrien de l’écologie au quotidien ouvrira ses portes. Engagée dans la lutte contre le dérèglement climatique depuis plus de onze ans, Nanterre s’est fixé pour objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et sa consommation énergétique. Exigence, exemplarité et innovation, tels sont les moyens d’y parvenir. Une politique volontariste faisant figure de référence auprès des villes de France qui veulent agir pour demain.

Nanterre écologiquement exemplaire

Située dans un milieu très urbanisé, là où les activités polluantes et la consommation d’énergie se concentrent, Nanterre s’est inscrite depuis de nombreuses années dans une logique de développement durable. Les raisons : agir contre le dérèglement climatique, faire cohabiter infrastructures et nature, et améliorer la qualité de vie des habitants. Convaincue que l’avenir de la planète se joue aussi au niveau des villes, avec les citoyens, elle s’est dotée d’un plan climat énergie territorial (PCET) dès 2007. Pionnière en la matière, elle fait aujourd’hui figure de modèle auprès de ses pairs, qu’ils s’agissent des communes du territoire Paris Ouest La Défense (Pold), de la métropole du Grand Paris ou de France. Ce PCET, document cadre de la politique environnementale, a été renouvelé en 2015 pour une durée de cinq ans. Depuis onze ans donc, Nanterre s’efforce d’être exemplaire. En modifiant ses propres comportements d’abord, en incitant ses partenaires comme les bailleurs ou promoteurs immobiliers à réviser les leurs ensuite, et en sensibilisant les habitants aux bonnes pratiques. Cela se traduit dans les faits par la construction d’écoquartiers (Hoche, Sainte-Geneviève et Cœur université) et de bâtiments publics à haute performance énergétique à l’image du groupe scolaire Abdelmalek-Sayad par l’écorénovation des équipements municipaux et par le soutien à la rénovation du patrimoine privé. La ville n’hésite pas non plus à soutenir la diversification de l’offre de transports en commun et à agir en faveur des modes de déplacements propres et doux. Côté jardin, l’entretien des espaces verts communaux se fait sans pesticide, les jardins partagés sont soutenus et la préservation des espèces est prioritaire. Enfin, écoles et centres de loisirs se mobilisent au quotidien via des ateliers de jardinage, de sensibilisation au zéro déchet ou à la gestion de l’eau... Nous vous invitons à découvrir cette démarche volontariste et innovante dans les pages de ce dossier.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même