Nanterre info - 429 : Février 2018

Archives

WebTV

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

ouverture-dossier_429.jpg
Retour En avant

Conseil municipal des jeunes

La citoyenneté n’attend pas le nombre des années

Vendredi 9 mars, le premier conseil municipal des jeunes de l’histoire nanterrienne sera installé là où leurs homologues adultes siègent habituellement. Contrat nanterrien de réussite, Rallye citoyenneté, junior associations… à Nanterre, la formation citoyenne des jeunes est une réalité. Passons en revue les dispositifs dont la vocation est d’aider les 11-25 ans à trouver leur place dans la vie de la cité.

Citoyens en herbe

Avec 33 170 habitants de moins de 25 ans, soit 36 % de la population, Nanterre est la commune la plus jeune du département. Un public auquel la ville porte une attention toute particulière. Parmi ses priorités pour les jeunes, figurent bien sûr la réussite et l’épanouissement personnel. En outre, une place de plus en plus grande est accordée à l’apprentissage de la citoyenneté. Ainsi, la Semaine de OUF, dont la 11e édition est prévue en avril, devient depuis trois ans une initiative largement préparée par les jeunes eux-mêmes. Parmi les temps forts de la dernière édition, un débat sur les discrimina­tions organisé par le conseil de la vie lycéenne de Joliot-Curie qui a remporté un large succès. Une étape supplémentaire sera franchie vendredi 9 mars avec l’installation du conseil municipal des jeunes, une nouvelle instance destinée à favoriser l’expression et l’engagement des jeunes citoyens.

Dans les cinq espaces jeunesse de la ville aussi, les expériences fleurissent pour responsabiliser filles et garçons, et les intéresser aux affaires de la cité. Au Parc, un accompagnement assorti d’un budget est octroyé aux 15-17 ans pour les aider à concrétiser leurs projets de loisirs. À l’espace jeunesse du quartier Université, certains ont participé au choix d’une œuvre d’art qui sera installée dans l’espace public. « Par ailleurs, des maraudes auprès des SDF sont organisées par les cinq espaces jeunesse, ajoute Aurélien Gary, le directeur de l’Action jeunesse. Nous mettons aussi l’accent sur la sécurité routière avec la création de clips, des sessions pour passer le permis AM [permis cyclomoteur et voiturette], des sorties sur un terrain de cross en été, des ateliers mécanique au lycée Claude-Chappe… »

Autre levier pour amorcer l’engagement citoyen, les contreparties apportées par les jeunes en échange d’une aide financière reçue dans le cadre du contrat nanterrien de réussite. Rejoindre pour un temps l’équipe du Secours populaire ou de la Croix rouge, participer aux initiatives de la Soupe aux cailloux et de Créa’Monde sont autant d’expériences riches et instructives.
Mais avec 29 % de chômage, les jeunes sont aussi un public fragile, parfois isolé et en grande précarité. Dans ce domaine également, les actions se multiplient pour favoriser leur insertion sociale et professionnelle. Depuis 2016, des permanences tenues par des travailleurs sociaux du CCAS ont lieu dans les quartiers. Aider les jeunes à recouvrer des droits aussi fondamentaux que le logement, l’emploi et la santé, c’est aussi les aider à faire leurs premiers pas en citoyenneté.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même