Nanterre info - 427 : décembre 2017

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

hautefeuille0775.jpg

Dans la piscine du centre de vacances municipal d'Hautefeuille.

ibrahim.jpg

Ibrahim, 6 ans

« Je suis déjà allé à Hautefeuille et à Garchy. J’ai bien aimé, car j’étais avec mes copains et nous avons pu jouer au football, brosser les poneys et nous promener dans la forêt. Un soir, les animateurs ont organisé une boum. C’était super ! J’ai déjà dit à ma mère que je voulais retourner en colonie pour les prochaines vacances. »
mohamed.jpg

Mohamed, 10 ans

« J’aime faire du vélo avec des lampes torches à la tombée de la nuit à Hautefeuille, j’aime m’occuper des poneys et dormir à la belle étoile quand on fait des bivouacs à La Bourboule. Ça nous apprend plein de choses sur la nature, sur les animaux et les fleurs. Ça change de Nanterre : on est paisible, à la campagne, on écoute les oiseaux, on entend le vent souffler... En colo, j’ai aussi fait du ski et du quad. Je me fais vite des amis et il y a une bonne ambiance. C’est plus détendu qu’à l’école, mais il y a des règles, comme partout. J’ai demandé à mes parents de m’inscrire pour le ski à La Bourboule en février. »
microtrot3.jpg

Yamina, 17 ans

« À Nanterre, on a de la chance : on a accès à beaucoup de séjours différents à des tarifs abordables. Quand je compare avec mes copines du lycée qui vivent dans les villes voisines, c’est flagrant. Grâce à la ville, j’ai appris à faire du ski et je suis allée faire de la randonnée en Islande l’été dernier. J’ai vu des paysages magnifiques et rencontré des gens adorables. Pour perfectionner mon anglais, j’ai également participé à trois séjours linguistiques en Angleterre et en Irlande où je me suis retrouvée en famille d’accueil. Franchement, c’était génial, j’ai découvert d’autres cultures. Ça fait du bien de sortir de Nanterre ! »
Retour En avant

le temps des vacances

Les jolies colonies de vacances…

Durant toutes les vacances scolaires (sauf à Noël), les enfants peuvent partir aux quatre coins de la France et même à l’étranger.

Près de deux mille enfants et adolescents participent chaque année aux séjours proposés par la ville. Ouvertes dès l’âge de quatre ans, ces « colos » leur donnent la possibilité de découvrir la montagne, la campagne, la mer et même d’autres pays.
Cet hiver, 250 enfants âgés de 7 à 12 ans iront faire du ski en Auvergne, dans le Jura ou dans les Alpes. De leur côté, 125 adolescents testeront la poudreuse dans le Vercors, dans les Pyrénées, mais aussi en Italie et en Espagne. Si les préinscriptions pour les vacances d’hiver sont closes, celles pour les vacances de printemps s’achèvent le 17 janvier.
En avril, les plus petits monteront sur des poneys à Garchy, feront de la voile à Saint-Hilaire-de-Riez ou bien du VTT à Hautefeuille. Les plus grands auront le choix entre la côte atlantique, l’Auvergne ou la Vienne. Ils pourront aussi se rendre à l’étranger dans le cadre de séjours linguistiques à Séville, Barcelone ou en Irlande.
Pour rendre ces séjours accessibles à tous, la ville prend à sa charge une bonne partie de leur coût et, grâce à la Carte famille, la participation est calculée selon les ressources des familles.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même